Back to top icon

Une introduction complète à la surveillance Kubernetes avec New Relic

B.a.-ba de la surveillance Kubernetes : découvrez les informations élémentaires dont vous avez besoin pour surveiller les déploiements Kubernetes efficacement.

Introduction

Avant l’avènement de Kubernetes, les administrateurs de clusters, les ingénieurs DevOps, les développeurs d’applications et les équipes des opérations devaient effectuer de nombreuses tâches manuellement pour planifier, déployer et gérer leurs applications conteneurisées. La plateforme d’orchestration des conteneurs Kubernetes a changé tout cela, mais ces équipes ont aujourd’hui de nouvelles préoccupations.

En effet, si Kubernetes résout bon nombre des anciens problèmes, il peut aussi en créer de nouveaux. Plus particulièrement, avec l’adoption des conteneurs et de leur orchestration, les équipes doivent repenser et adapter leurs stratégies de surveillance pour prendre en compte les nouvelles couches d’infrastructure introduites dans un environnement Kubernetes distribué. Ce qu’il faut surveiller :

  • Clusters : suivez la capacité et l’utilisation des ressources de votre cluster et obtenez des informations approfondies sur des parties spécifiques du cluster, notamment :

    • Nœuds : surveillez l’utilisation de l’unité centrale, de la mémoire et des disques pour les travailleurs et les maîtres Kubernetes afin de vous assurer que chaque nœud fonctionne normalement.

    • Déploiements/pods : vérifiez que tous les pods d’un déploiement s’exécutent correctement et fonctionnent normalement.

    • Conteneurs : surveillez la consommation d’unité centrale et de mémoire et faites attention qu’elle ne dépasse pas les limites que vous avez configurées. Recherchez les conteneurs qui ne peuvent pas démarrer car ils sont coincés dans une boucle de réémission infinie (CrashLoopBackOff).

  • Applications : surveillez les performances et la disponibilité des applications qui s’exécutent dans votre cluster Kubernetes. Mesurez le taux de requêtes, le débit, le taux d’erreurs, etc.

  • Expérience utilisateur : suivez et surveillez les performances du navigateur et des applications mobiles pour obtenir des informations comme le temps de réponse et les erreurs. Surveillez le temps de chargement et la disponibilité pour garantir la satisfaction client.

Ce guide est conçu pour vous fournir les informations élémentaires dont vous avez besoin pour surveiller les déploiements Kubernetes efficacement. C’est le b.a.-ba de la surveillance Kubernetes.

Surveillance des clusters Kubernetes

En plus de vous fournir une visibilité sur les données opérationnelles comme le nombre de ressources utilisées et les espaces de noms par cluster et par pod, l’intégration New Relic Infrastructure Kubernetes vous permet aussi de voir les relations entre les objets du cluster à l’aide du système de libellés intégré de Kubernetes.

Surveillance de Kubernetes

Commencez à surveiller votre cluster Kubernetes avec New Relic

L’intégration New Relic Infrastructure Kubernetes fournit des indicateurs au niveau du système, qui vous permettent de voir les parties les plus importantes de votre cluster, de les dépanner et d’envoyer des alertes. Utilisez le tableau de bord prêt à l’emploi de l’intégration pour inspecter un seul conteneur ou des déploiements multicluster importants sur plusieurs entités Kubernetes, y compris des nœuds, des pods, des espaces de noms et des conteneurs.

Pour voir le tableau de bord de l’intégration Kubernetes :

  1. Allez à infrastructure.newrelic.com  > Integrations > On Host Integrations, puis sélectionnez le lien du tableau de bord Kubernetes. 
  2.  Installez Kube-state-metrics.
  3. Suivez la documentation de l’intégration New Relic pour terminer l’installation et la configuration.

Cela ouvre le tableau de bord Kubernetes par défaut :  

Consultez vos données dans des tableaux de bord prédéfinis pour bénéficier d’informations instantanées sur votre environnement Kubernetes.

Bénéficiez d’un aperçu complet de vos clusters

Suivez et surveillez la capacité et l’utilisation des ressources de votre cluster.

Plusieurs équipes, dont les ingénieurs SRE, les ingénieurs des opérations et les développeurs, gèrent probablement votre déploiement Kubernetes et il peut parfois être difficile de suivre l’état d’un cluster. Les questions-clés incluent :

  • Quelle est la taille de mon déploiement Kubernetes ?
  • Combien de nœuds, espaces de noms, déploiements, pods et conteneurs s’exécutent dans mon cluster ?

Ce que fait New Relic pour vous aider

Le widget d’aperçu des clusters, qui fait partie de l’intégration New Relic Infrastructure Kubernetes, vous fournit le nombre de chaque catégorie d’objets importante. C’est une sorte d’instantané des objets gérés par Kubernetes dans votre cluster.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut fournir un aperçu des objets de chaque cluster.

Alertes suggérées

Il n’est pas immédiatement nécessaire de définir des alertes dans l’aperçu des clusters, mais nous vous conseillons de garder ce tableau de bord visible dans votre espace de travail pour que tous les membres de votre équipe puissent voir l’état actuel de votre déploiement Kubernetes.

 

Suivez l’utilisation des ressources par les clusters.

Quand vous administrez des clusters, vous devez disposer de suffisamment de ressources exploitables dans votre cluster pour éviter de rencontrer des problèmes lors de la planification des pods ou du déploiement des conteneurs. Si vous avez une capacité insuffisante pour répondre aux besoins minimaux en ressources de tous vos conteneurs, vous devez accroître la capacité de vos nœuds ou ajouter des nœuds pour distribuer la charge de travail.

Vous devez savoir :

  • Quel pourcentage de ressources de clusters vous utilisez à tout moment donné
  • Si vos clusters sont sur- ou sous-provisionnés
  • Quelle demande vous imposez à vos systèmes

 

Ce que fait New Relic pour vous aider

Notre intégration Kubernetes surveille et suit l’utilisation agrégée des noyaux et de la mémoire par tous les nœuds de votre cluster. Cela vous permet de satisfaire aux besoins en ressources pour des performances optimales des applications.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut pour l’utilisation des noyaux et de la mémoire.

Alertes suggérées
Définissez des alertes pour l’utilisation des noyaux et de la mémoire dans les hôtes de votre cluster.

Surveillez la consommation des ressources des nœuds

Vous ne pouvez pas vous contenter de suivre les nœuds de votre cluster, vous devez aussi surveiller l’utilisation de l’unité centrale, de la mémoire et des disques pour les nœuds Kubernetes (travailleurs et maîtres) afin de vous assurer que chaque nœud fonctionne normalement.

Utilisez ces données pour vérifier que :

  • vous avez suffisamment de nœuds dans votre cluster ;
  • les ressources allouées aux nœuds existants sont suffisantes pour les applications déployées ;
  • vous ne dépassez pas les limites de ressources ;
  • etcd fonctionne normalement.

Ce que fait New Relic pour vous aider 

New Relic suit la consommation des ressources (mémoire et noyaux utilisés) pour chaque nœud Kubernetes. Cela vous permet de suivre le nombre de requêtes réseau envoyées par les conteneurs dans les différents nœuds d’un service distribué. Vous pouvez aussi suivre les indicateurs de ressources pour tous les conteneurs d’un nœud spécifique, quel que soit le service auquel ils appartiennent.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut pour la surveillance de la consommation des ressources des nœuds.

Vérifiez toujours que votre déploiement actuel dispose de ressources suffisantes pour évoluer. Sinon, vous risquez de ne pas pouvoir déployer de nouveaux nœuds.

Alertes suggérées
Définissez des alertes pour être prévenu si des hôtes arrêtent d’envoyer des rapports ou si l’utilisation de l’unité centrale ou de la mémoire par un nœud tombe sous le seuil souhaité.

Utilisez la surveillance pour repérer les pods manquants

Il vous arrivera peut-être de vous rendre compte qu’un pod manque dans votre cluster. Un pod peut disparaître si les ingénieurs n’ont pas fourni de ressources suffisantes au moment de la planification. Il est possible que le pod n’ait jamais démarré, qu’il soit dans une boucle de redémarrage ou qu’il ait disparu à cause d’une erreur de configuration.

Pour vous assurer que Kubernetes fonctionne correctement, vous devez vérifier la santé et la disponibilité des déploiements de pods. Un déploiement de pods définit le nombre d’instances requises pour chaque pod, y compris les instances de secours. (Dans Kubernetes, on parle de ReplicaSet ou jeu de réplications). Il peut arriver que le nombre de pods actifs ne soit pas spécifié dans le champ des réplications de chaque déploiement. Et même s’il l’est, Kubernetes peut déterminer s’il est possible d’exécuter une autre instance en fonction des ressources définies par l’administrateur. 

Déploiements de pods Kubernetes

Ce que fait New Relic pour vous aider

New Relic permet d’éviter facilement ce problème grâce à la connaissance des limites en ressources du cluster. 

Si vous n’avez pas assez de ressources pour planifier un pod, ajoutez plus d’instances de conteneur au cluster ou remplacez une instance de conteneur par une autre, disposant de suffisamment de ressources. En général, vous pouvez utiliser l’intégration New Relic Kubernetes pour repérer les pods manquants et identifier sans délais les déploiement nécessitant votre attention. Cela permet souvent de résoudre les problèmes de ressources ou de configuration avant qu’ils n’affectent la disponibilité ou les performances des applications.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut pour la surveillance des pods manquants par déploiement.

Alertes suggérées

Définissez une alerte quand le nombre de pods manquants dans un déploiement dépasse un certain seuil pour une période donnée. Si le nombre de pods disponibles pour un déploiement tombe sous le nombre de pods que vous avez spécifié quand vous avez créé le déploiement, l’alerte se déclenche. L’alerte est appliquée à chaque déploiement correspondant aux filtres que vous avez définis.

Trouvez les pods qui ne fonctionnent pas

Kubernetes planifie les pods dans le cluster de façon dynamique. Si vous avez des problèmes de ressources ou des erreurs de configuration, la planification risque d’échouer. Si un pod ne s’exécute pas et n’est même pas planifié, il y a un problème au niveau du pod ou du cluster, voire de la totalité de votre environnement Kubernetes.

Si vous vous rendez compte que des pods ne s’exécutent pas, vérifiez les points suivants :

  • Certains pods sont dans une boucle de redémarrage ?
  • Quelle est la fréquence d’échec des requêtes ?
  • Y a-t-il des problèmes de ressources ou des erreurs de configuration ?

Ce que fait New Relic pour vous aider

N’oubliez pas que si vous avez des problèmes de ressources ou des erreurs de configuration, Kubernetes risque de ne pas pouvoir planifier les pods. Dans de tels cas, vous devez vérifier le bon fonctionnement de vos déploiements et identifier les erreurs de configuration et les problèmes de ressources.

Avec l’intégration New Relic Infrastructure Kubernetes, vous pouvez utiliser les données de déploiement par défaut pour identifier et suivre les pods qui ne s’exécutent pas et les trier par cluster et espace de noms.

Avec l’intégration New Relic Infrastructure Kubernetes, vous pouvez utiliser les données de déploiement par défaut pour identifier et suivre les pods qui ne s’exécutent pas et les trier par cluster et espace de noms.

Alertes suggérées

Définissez des alertes pour le statut de vos pods. Ces alertes devraient se déclencher quand un pod a un statut Échec, En attente ou Inconnu pendant la période de temps que vous spécifiez.

Dépannez les redémarrages de conteneurs

Dans des conditions normales, les conteneurs ne devraient pas redémarrer. Si les conteneurs redémarrent, c’est un signe qu’ils dépassent probablement une limite de mémoire. Cela peut aussi indiquer un problème au niveau du conteneur ou de son hôte. De plus, à cause de la façon dont Kubernetes planifie les conteneurs, il peut être difficile de dépanner les problèmes de ressources des conteneurs car Kubernetes redémarre (ou désactive) les conteneurs quand ils dépassent leurs limites.

La surveillance des redémarrages de conteneurs vous aide à savoir :

  • si un ou plusieurs conteneurs sont dans une boucle de redémarrage ;
  • combien de conteneurs ont redémarré au cours d’une période X ;
  • pourquoi les conteneurs redémarrent.

Ce que fait New Relic pour vous aider

Le nombre de redémarrages de conteneurs fait partie des données de conteneurs que New Relic recueille par défaut avec l’intégration Kubernetes.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut pour la surveillance des redémarrages de conteneurs.

Alertes suggérées

C’est un scénario d’alertes facultatif. Kubernetes redémarre automatiquement les conteneurs et si vous définissez une alerte, vous serez immédiatement informé, mais ne laissez pas les redémarrages de conteneurs vous empêcher de dormir.

 

Suivez l’utilisation des ressources par les conteneurs

La surveillance de l’utilisation des ressources de conteneurs vous aide à vous assurer que les conteneurs et applications continuent à fonctionner normalement. Par exemple, si un conteneur dépasse sa limite d’utilisation de mémoire, son agent kubelet risque de le désactiver.

Quand vous surveillez l’utilisation des ressources de conteneurs, vérifiez les points suivants :

  • Vos conteneurs dépassent-ils les limites de ressources et affectent-ils les performances des applications ?
  • Y a-t-il des pics de consommation de ressources ?
  • La distribution des erreurs par conteneur suit-elle un schéma spécifique ?

Ce que fait New Relic pour vous aider

Commencez par identifier la quantité minimum d’unité centrale et de mémoire dont a besoin un conteneur pour s’exécuter (ce doit être garanti par le cluster) et surveillez ces ressources avec New Relic.
Ensuite, surveillez les limites de ressources des conteneurs. Il s’agit de la quantité maximum des ressources que le conteneur est autorisé à consommer. Dans Kubernetes, les limites de ressources sont illimitées par défaut.

Le tableau de bord New Relic Infrastructure par défaut pour la surveillance de l’utilisation de la mémoire par les conteneurs.
test

La ligne bleue représente la quantité maximale de ressources que le conteneur est autorisé à consommer. La ligne jaune représente la quantité minimale d’unité centrale ou de mémoire dont le conteneur a besoin pour s’exécuter et qui doit donc être garantie par le système.

Ce type de surveillance peut vous aider à résoudre les problèmes d’utilisation des ressources de façon proactive, avant qu’ils n’affectent votre application.

Alertes suggérées

Définissez des alertes pour l’utilisation de l’unité centrale et de la mémoire par les conteneurs et pour les limites de ces indicateurs.

Surveillance des applications s’exécutant dans Kubernetes

L’un des principaux avantages de Kubernetes est la dissociation de votre application et de sa logique commerciale des détails spécifiques de son environnement d’exécution. Cela signifie que si vous deviez transférer l’infrastructure sous-jacente à une nouvelle version Linux, par exemple, vous n’auriez pas à entièrement réécrire le code de l’application.

Quand vous surveillez des applications gérées par une couche d’orchestration, il peut être très utile de pouvoir mettre en relation une trace d’erreur d’une application, par exemple, avec le conteneur, le pod ou l’hôte dans lequel elle s’exécute à des fins de débogage ou de dépannage.

Au niveau des applications, vous devez surveiller les performances et la disponibilité des applications qui s’exécutent dans votre cluster Kubernetes. Pour ce faire, suivez des indicateurs comme le taux de requêtes, le débit ou le taux d’erreurs.

Surveillance des applications s’exécutant dans Kubernetes

Commencez à surveiller les applications s’exécutant dans Kubernetes

New Relic APM vous permet d’ajouter des attributs personnalisés et ces métadonnées sont disponibles dans les traces des transactions recueillies dans votre application. Vous pouvez créer des attributs personnalisés pour recueillir des informations au sujet du nœud, du pod ou de l’espace de noms Kubernetes dans lequel a eu lieu une transaction.

Pour commencer à surveiller les applications qui s’exécutent dans Kubernetes, vous devez instrumenter votre application avec l’API Kubernetes Downward. Nous avons créé un exemple d’application pour montrer comment cela fonctionne dans une application Node.js (vous pouvez utiliser ce référentiel). (La publication de notre blog sur la surveillance des performances des applications dans Kubernetes explique comment ajouter ce type de métadonnées Kubernetes aux transactions d’applications surveillées par APM.)

Suivez les traces de transactions

Quand vous exécutez des applications dans Kubernetes, les conteneurs dans lesquels elles s’exécutent se déplacent souvent au sein de votre cluster quand les instances augmentent ou diminuent. Dans Kubernetes, cette planification se fait automatiquement, mais cela peut affecter les performances ou la disponibilité de vos applications. Si vous êtes un développeur d’applications, il est important de pouvoir corréler les objets Kubernetes et les applications à des fins de débogage et de dépannage.

Vous devez savoir :

  • Quelles applications sont associées à quel cluster
  • Combien de transactions s’effectuent au sein d’un pod donné

Ce que fait New Relic pour vous aider

Pour surveiller les traces des transactions dans Kubernetes, il vous faut une vue de vos applications fondée sur les données. Vous devez corréler les applications avec le conteneur, le pod ou l’hôte sur lequel elles s’exécutent. Vous devez aussi pouvoir identifier les problèmes de performances liés au pod pour la charge de travail de n’importe quelle application.

: Les attributs des transactions indiquent le nom d’hôte et l’adresse IP Kubernetes où l’erreur est survenue.

La connaissance des noms du pod et du nœud où une erreur est survenue peut accélérer le dépannage. La visibilité sur les traces des transactions met rapidement en exergue les anomalies de votre application hébergée dans Kubernetes.

Pour savoir comment bénéficier de la visibilité sur les traces des transactions dans Kubernetes, consultez la publication de notre blog portant sur la surveillance des performances des applications dans Kubernetes.

Alertes suggérées
Nous vous conseillons de définir des alertes pour toutes les applications qui s’exécutent dans l’environnement de production, plus particulièrement, pour les demandes de services API, les transactions, les latences du service, le temps de disponibilité, afin qu’une alerte soit envoyée chaque fois qu’un de ces indicateurs passe sous le seuil que vous avez défini.

Empêchez les erreurs

Si un seul pod ou une IP de pod spécifique commence à échouer ou à renvoyer des erreurs, vous devez résoudre ce problème avant que ces erreurs n’endommagent votre cluster ou votre application. Quand un problème survient, identifiez les causes dans les plus brefs délais.

Vous devez savoir :

  • Dans quel espace de noms/hôte/pod une transaction a échoué
  • Si votre application se comporte comme attendu dans tous les pods
  • Quelles sont les performances de l’application X s’exécutant sur le pod Y

Ce que fait New Relic pour vous aider

Avec New Relic, vous pouvez bénéficier d’une vue axée sur le code des applications qui s’exécute dans votre cluster, surveiller vos applications hébergées dans Kubernetes pour repérer les anomalies au niveau des performances et identifier les erreurs individuelles.

Les profils d’erreurs APM remarquent automatiquement si des erreurs surviennent dans les mêmes pods depuis les mêmes adresses IP de pods.

La publication de notre blog sur la surveillance des performances des applications dans Kubernetes peut vous aider à identifier les applications responsables des problèmes de performances dans votre cluster.

Alertes suggérées

Définissez des alertes pour suivre les taux d’erreur de n’importe quelles applications s’exécutant dans les environnements de production de Kubernetes.

Surveillance de l’expérience utilisateur quand vous exécutez Kubernetes

Si vous commandez un article auprès d’un service de livraison et qu’il vous parvient en retard ou endommagé, vous souciez-vous vraiment de savoir quelle partie du processus de livraison a échoué ? Que ce soit la faute du fabricant, du distributeur ou du service de livraison, le résultat est le même.

La même logique s’applique aux entreprises qui hébergent des applications dans Kubernetes : si un client essaie d’accéder à leur site et que le chargement d’une page échoue ou prend trop de temps, le client ne se soucie guère des raisons techniques du problème. C’est pour cela qu’il n’est pas suffisant de suivre les performances de vos propres systèmes : il est également crucial de suivre les performances front-end de vos applications pour comprendre l’expérience de vos clients.

Surveillance de l’expérience utilisateur quand vous exécutez Kubernetes

Même si votre application s’exécute dans Kubernetes, vous pouvez quand même identifier et suivre les indicateurs clés de l’expérience client et clarifier l’impact des performances de navigateur ou mobiles de leur application.

Ce que fait New Relic pour vous aider
Par exemple, quand les développeurs passent à Kubernetes, ils peuvent définir une référence pré-migration pour comparer le temps moyen de chargement de leur application front-end avant et après la migration. Les développeurs peuvent utiliser les stratégies détaillées dans la publication de notre blog portant sur la surveillance des performances des applications dans Kubernetes pour obtenir des indicateurs clés comme le temps de réponse et les erreurs pour les performances des applications mobiles et du navigateur. Il est impératif de surveiller le temps de chargement et la disponibilité pour garantir la satisfaction client. New Relic Browser et New Relic Mobile sont conçus pour vous offrir cette visibilité essentielle sur les expériences de vos utilisateurs.

 

La page d’aperçu de New Relic Browser affiche un récapitulatif des performances de navigateur pour cette application.
Consultez rapidement les pannes, les lancements d’applications et plus avec New Relic Mobile.

En outre, les développeurs et les opérateurs doivent comprendre la disponibilité de tous les services hébergés par Kubernetes, qui peuvent se trouver aux quatre coins du monde. New Relic Synthetics est conçu pour suivre la disponibilité et les performances des applications depuis une vaste gamme d’emplacements.


New Relic regroupe les informations commerciales et les données de performances à un seul et même endroit. Cela aide les équipes de développement, des opérations, produits et de service client à identifier les points à améliorer dans les produits et à trouver de meilleurs moyens pour résoudre les erreurs qui affectent des clients spécifiques.

Alertes suggérées

Alertes New Relic Mobile

  • Taux d’erreurs et temps de réponse du réseau mobile pour vous assurer d’être notifié pour les points de terminaison les plus importants

Alertes New Relic Browser

  • Baisse du nombre de sessions de navigateur indiquant des problèmes de disponibilité
  • Taux ou nombre d’erreurs JavaScript du navigateur
  • Durée des interactions avec le navigateur

Alertes New Relic Synthetics

  • Taux ou nombre d’erreurs Synthetics
  • Temps de réponse de Synthetics
  • Contrôles de ping Synthetics

Des indicateurs comme le temps de chargement des pages, les pannes mobiles, les erreurs JavaScript, les contrôles de ping et les contrôles par script par le biais d’un processus utilisateur clé.

Surveillance de l’infrastructure sous-jacente de Kubernetes

Les principaux fournisseurs cloud (AWS, Azure, GCP, etc.) proposent désormais des plateformes Kubernetes en tant que service. Hélas, du fait de la planification dynamique de Kubernetes, sans une surveillance adéquate, il peut être difficile de diagnostiquer les points de défaillance ou d’identifier les autres problèmes sur ces plateformes cloud.

Surveillance de l’infrastructure sous-jacente de Kubernetes

Si vous exécutez Kubernetes dans un environnement cloud, vérifiez les points suivants :

  • Si votre cluster est distribué dans plusieurs régions.
  • Si un conteneur s’exécutait sur le site ou la plateforme d’un fournisseur particulier au moment de la panne.

Ce que fait New Relic pour vous aider

New Relic vous permet de surveiller et d’interroger les indicateurs et les erreurs d’utilisation dans votre environnement cloud, même pour des services localisés dans plusieurs pays et zones de disponibilité. Cherchez des indicateurs à intégrer dans toutes les couches de votre infrastructure cloud Kubernetes, même si vos clusters sont distribués dans plusieurs centres de données ou fournisseurs cloud.

Cherchez des indicateurs à intégrer dans toutes les couches de votre infrastructure cloud Kubernetes, même si vos clusters sont distribués dans plusieurs centres de données ou fournisseurs cloud.

Alertes suggérées

Définissez des alertes pour la latence des services, les temps de disponibilité et le débit pour les applications qui s’exécutent sur une plateforme Kubernetes en tant que service.

Intégrations Kubernetes de New Relic

Amazon Elastic Kubernetes Service (Amazon EKS)

Amazon EKS fournit Kubernetes sous la forme d’un service géré dans AWS. Ce service simplifie le déploiement, la gestion et l’évolution des applications conteneurisées dans Kubernetes.

Ce que fait New Relic pour vous aider

EKS facilite le lancement et l’exécution de Kubernetes, mais du fait de la nature éphémère des workflows basés sur Kubernetes, les clients ont besoin d’une surveillance avancée au niveau des clusters, des nœuds, des pods, des conteneurs et des applications. New Relic vous fournit cette visibilité cruciale sur vos clusters.

Votre environnement Amazon EKS inclut des milliers de libellés et de balises provenant de votre infrastructure, de vos conteneurs et de vos microservices. New Relic recueille automatiquement ces libellés et ces balises pour vous permettre de voir vos entités Kubernetes plus facilement, quelle que soit la façon dont vous les organisez.

Consultez la documentation de l’intégration Amazon EKS.

En savoir plus : Amazon EKS est disponible et vous pouvez en assurer la surveillance avec New Relic

Google Kubernetes Engine (GKE)

GKE (Google Kubernetes Engine) fournit un environnement vous permettant de déployer, gérer et faire évoluer vos applications conteneurisées en utilisant une infrastructure fournie par Google.

Ce que fait New Relic pour vous aider

Si GKE gère votre infrastructure Kubernetes, New Relic simplifie le dépannage, l’évolutivité et la gestion de votre environnement dynamique. New Relic vous aide à vous assurer que vos clusters s’exécutent comme prévu et peut vous aider à détecter rapidement les problèmes de performances au sein de votre cluster avant qu’ils n’affectent vos clients.

Consultez la documentation de l’intégration GKE.

En savoir plus : surveillez Google Kubernetes Engine avec New Relic

Microsoft Azure Kubernetes Service (AKS)

AKS gère votre environnement hébergé dans Kubernetes et facilite le déploiement et la gestion des applications conteneurisées sans expérience de l’orchestration des conteneurs. AKS élimine aussi les opérations et la maintenance continues en provisionnant, mettant à niveau et faisant évoluer les ressources à la demande, sans déconnecter vos applications.

Ce que fait New Relic pour vous aider

Si vous exécutez des conteneurs dans AKS, utilisez les vues axées sur les applications et l’infrastructure de New Relic pour bénéficier d’un aperçu de tous vos déploiements dans AKS.

Consultez la documentation d’installation de l’intégration Kubernetes.

RedHat OpenShift

OpenShift fournit aux développeurs un environnement de développement intégré permettant de créer et de déployer des conteneurs formatés avec Docker, puis de les gérer avec la plateforme d’orchestration des conteneurs Kubernetes.

Ce que fait New Relic pour vous aider

Vous devez toujours savoir quelles applications s’exécutent dans quels nœuds de votre environnement Openshift. New Relic aide les administrateurs OpenShift à voir quelles applications sont interrompues et pourquoi. New Relic simplifie également le mappage des applications et de leurs ressources avec leurs espaces de noms et la surveillance de ces espaces de noms.

Consultez la documentation de l’intégration OpenShift

 

 

Vos outils DevOps modernes

New Relic n’est qu’une des nombreuses technologies clés dont vous aurez besoin dans le cadre de vos efforts DevOps.

Afficher les outils >

ARTICLE

6 façons dont New Relic peut vous aider à booster votre DevOps

ARTICLE

Tableaux de bord DevOps : exemples de ce qu’il faut mesurer